Le travail du cheval de loisir

Le travail physique du cheval de loisir
Comment travailler son cheval de loisir équestre?

Trop souvent depuis que je travaille dans le milieu de la randonnée et du loisir équestre j’ai vu des chevaux souffrir de l’attitude désinvolte de leurs propriétaires envers leur entraînement.

En effet, sous prétexte que ces chevaux ne font « que » de la randonnée, les cavaliers ont tendance à croire qu’ils n’ont pas besoin d’entraînement ni de travail régulier. Hors c’est complètement erroné, nous allons voir pourquoi.

Le cheval n’est pas une machine!

J’en vois, trop souvent, qui sortent leur cheval 3 ou 4 fois par mois, sur des sorties de plusieurs heures, leur demandant de galoper « à fond » pour se faire plaisir, sans remarquer le cheval qui ruisselle de sueur, qui tremble de fatigue, qui tourne comme un bateau ou qui a du mal à donner les pieds tellement il est raide. Ce cheval se donne à fond et puise dans ses réserves musculaires pour satisfaire son cavalier alors qu’il n’est pas en condition physique pour fournir ce type d’effort. Le cheval n’est pas une machine dont on peut disposer quand on en a le temps et l’envie!

travail cheval loisir 3

Porter un cavalier nécessite un vrai travail physique de la part du cheval.

En priorité, il faut garder à l’esprit que porter un cavalier est, pour un cheval, un vrai effort physique. Sans une musculature et un cardio adaptés le cheval va souffrir de porter ce poids sur son dos. Il ne faut pas croire que le cheval est conçu pour porter un cavalier, il faut l’entraîner, le muscler, travailler son souffle et son cardio afin que le fait d’être monté ne devienne pas une épreuve pour lui. Il faut considérer le cheval de randonnée et de loisir comme un grand sportif et l’entraîner en conséquence.

Le travail du cheval de loisir doit être raisonné, il ne s’agit pas de le monter juste comme ça en promenade, cela ne suffit pas à son bien être. Comme n’importe quel cheval de travail il doit être musclé et assouplit afin de ne pas souffrir au niveau musculaire et articulaire.travail cheval loisir 1

Comment entraîner son cheval?

Idéalement, le cheval doit sortir 3 à 5 fois par semaine. On peut inclure une séance de travail à pied (liberté, longe ou longues rênes) surtout si le cheval est de nature fragile et a tendance à se muscler difficilement au niveau du dos. Sur les autres séances on peut alterner travail en carrière et sorties en extérieur.

Par exemple, pour un cheval adulte n’ayant pas de problème particulier, on peut faire dans la semaine:

– une séance d’une heure en carrière en travaillant sur le cercle aux trois allurestravail cheval loisir 4

– un trotting d’une heure et demie sur piste en extérieur

– une séance d’une heure en carrière sur les barres au sol au trot, avec éventuellement un peu d’obstacle en fin de séance

– une promenade de 2 ou 3 heures avec du dénivelé pour travailler le cardio

– une balade détente de 2 heures à une journée

Ces séances se complètent idéalement pour permettre à votre cheval un équilibre physique et mental adapté à vos besoins. Bien sûr le contenu des séances et leur durée doivent être adaptés à l’état physique du cheval, à son âge et à son état de santé.

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.