Entretenir les cuirs du harnachement

Entretenir les cuirs du harnachement
Entretenir les cuirs du harnachement

Entretenir ses cuirs est essentiel; Non seulement pour l’esthétique de votre matériel mais aussi et surtout pour des raisons de sécurité, car le cuir trop sec ou trop abîmé peut rompre facilement, et pour le confort de votre monture car un cuir mal entretenu peut devenir coupant ou abrasif.

Un cuir régulièrement entretenu vous évitera de mauvaises surprise et bien des désagréments.

Entretenir les cuirs du harnachement

Nettoyage des cuirs

En priorité le cuir doit être nettoyé régulièrement, surtout les cuirs en contact avec la transpiration du cheval. Pour cela il faut utiliser du savon glycériné, un produit nettoyant et légèrement graissant qui nettoiera en profondeur le cuir.

savonglycerinebarre

Il se présente sous différentes formes: en pain de savon, en pot, en liquide dilué, en spray… A vous de trouver la formule que vous préférez.

Il s’applique avec un chiffon et des l’eau tiède, en frottant bien à fond pour enlever toutes traces de salissures, de désincruster les coutures et de dégraisser la surface du cuir.

Graissage du cuir

Une fois le cuir parfaitement propre et sec, il faut le graisser, ou le huiler, afin de le nourrir, le protéger, l’assouplir et entretenir les coutures.

La graisse s’applique avec un chiffon bien sec, l’huile avec un petit pinceau. Il faut masser le cuir pour faire pénétrer les corps gras en profondeur.

graisse-incolore-cuir-deLes différents cuirs ne se graissent pas à la même fréquence:

Pour le bridon et autres parties en cuir ne subissant que peu de tensions, vous pouvez les graisser tous les 2 à 3 mois selon votre fréquence d’utilisation, ou après avoir été utilisé sous la pluie intense.

Les cuirs subissant plus de tensions (siège de la selle, étrivières, croupière…) ne devront être graissés que 2 ou 3 fois par an. Les graisser trop souvent peut, quand le cuir est sous tension, le déformer ou l’étirer.

Comment procéder

Le bridon

Le bridon doit être entièrement démonté avant d’être nettoyé. Pensez si besoin à noter les trous de réglage des montants. Les parties qui ne sont pas en cuir comme le mors ou les rênes en caoutchouc doivent être lavées sous l’eau tiède avec du savon type produit vaisselle.

La selle

Comme pour le bridon, il faut débarrasser la selle de son équipement avant de la nettoyer. Enlever étrivières, croupière, collier de chasse, etc permet de nettoyer chaque élément en cuir correctement et de laver séparément les parties qui ne sont pas en cuir comme les étriers.

Petit conseil, après chaque entretien lorsque vous remontez l’équipement sur la selle inversez les étrivières droite et gauche. En effet nous avons tendance involontairement à peser plus sur un pied que sur l’autre à cheval, sans compter le moment du montoir, et donc à étirer plus le cuir d’une étrivière que de l’autre. A force les trous ne sont plus en face et les étriers ne sont plus à la même hauteur. Les échanger régulièrement permet d’équilibrer cette inégalité.

Astuce

Ma petite astuce pour se faciliter la tâche est d’utiliser de vieilles chaussettes au lieu de chiffons; enfilée sur la main, la chaussette permettra plus de liberté de mouvements pour accéder à tous les recoins du matériel à entretenir et vous fera gagner du temps et de l’énergie!

Bien sur cet entretien s’applique aussi bien à tout article d’équitation en cuir comme les boots, les chaps ou les chapeaux western. Par contre il est déconseillé d’utiliser ces produits sur d’autres articles en cuir plus « délicats » comme des vestes ou des sacs à main qui demanderont des produits d’entretien moins gras et épais comme du lait pour le cuir.

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.