Entretenir la queue du cheval

Entretenir la queue du cheval
Entretenir la queue du cheval

Dans l’entretien général du cheval, une petite part revient à l’entretien des crins. Crinière et queue ornent le cheval et sont souvent le reflet de l’attention que porte le cavalier au pansage de sa monture. Détaillons un peu la manière d’entretenir la queue du cheval.

Entretien quotidien de la queue du cheval

Au quotidien il suffit de débarrasser les crins de toutes les saletés qui s’y accrochent, comme souvent les brins de paille pour les chevaux au boxe, avec un bon coup de bouchon. On peut utiliser une brosse type brosse à cheveux à condition que les crins ne soient pas trop emmêlés sous peine d’en arracher beaucoup.

Pour une queue très emmêlée on peut utiliser un produit spécial, démêlant ou produit spécial queue.

Il faut également laver la queue de temps en temps avec un seau d’eau tiède et du shampooing. Il suffit alors de s’y mettre à deux pour tenir le seau derrière la croupe et y glisser toute la queue du cheval. Après avoir frotté, rincer à l’eau claire suffira à lui rendre tout son lustre.

Comment couper la queue du cheval?

En général on coupe la queue à hauteur de mi-canon ou un peu plus bas selon les goûts. On peut couper la queue droite ou en pinceau avec des ciseaux à crins. Une fois la queue parfaitement démêlée, on glisse un bouchon ou on demande à quelqu’un de mettre son avant-bras sous le couard, on glisse la main de haut en bas pour rassembler tous les crins et on coupe à la hauteur souhaitée. Attention une fois coupé c’est trop tard, il vaut mieux couper un peu long et raccourcir si besoin; surtout que la queue a tendance à remonter lorsque le cheval est en action.

Adapter la coupe en fonction des saisons

Attention de laisser les crins assez longs l’été pour que le cheval puisse lutter efficacement contre les insectes. L’hiver, pour les chevaux vivant en paddock et donc souvent avec de la boue, il vaut mieux couper la queue plus courte afin de limiter l’effet « grelots » au bout des crins ce qui est gênant pour le cheval et difficile à enlever une fois sec.

Conseils supplémentaires

Pour ma part je ne juge pas vraiment utile d’épiler ou de tondre le haut de la queue sur les cotés du couard, mais ça peut être variable d’un cheval à l’autre et surtout selon l’activité pratiquée avec le cheval. En général, les cavaliers voulant laisser un effet naturel ou ceux faisant régulièrement des tresses de queue éviteront d’enlever des crins à ce niveau là. Pour ceux qui désirent un effet un peu dégagé qui met en valeur l’arrière main et le relevage de la queue lorsque le cheval est au travail, une petite épilation ou une discrète tonte des poils les plus en dessous du couard suffiront. C’est une zone assez sensible, donc méfiez-vous des réactions du cheval!

 

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.