Construire une séance de travail monté

Construire une séance de travail monté
Construire une séance de travail monté

En dehors de la présence d’un moniteur , comment organiser une séance de travail monté?

C’est souvent la question qu’on entend venant de propriétaires, pensionnaires ou cavaliers lorsqu’ils évoluent seuls à cheval. Il est en effet difficile de construire une vraie séance de travail lorsqu’on est seul et que personne n’est là pour nous regarder, nous motiver, nous prodiguer conseils et exercices.

Une séance de travail monté qui tourne court

En général les cavaliers se retrouvent à tourner 20 ou 30 minutes sur l’exercice qu’ils pensaient faire et abandonnent ensuite pour des exercices plus ludiques, comme sauter des barres ou aller se balader dehors.

Comment organiser une bonne séance de travail monté?

Pour éviter de tomber là-dedans, organisez vous. En priorité, ne vous mettez pas en selle sans avoir prévu le contenu de votre séance. En fonction de votre objectif principal (ex: travailler la souplesse latérale, déplacements latéraux, départ au galop du pas, reculer, faire un slalom au galop, franchir une bordure maraîchère, et des milliers d’autres!) trouvez des exercices, environ 2 ou 3 par séance, qui vous amèneront progressivement à cet objectif (ex: faire une maniabilité c’est commencer par travailler la qualité du pas, puis la mobilisation des hanches, puis franchir une bordure en U avant de faire le double U). Décidez de la durée de cette séance, vérifiez la présence du matériel requis pour les exercices et mettez le en place si besoin. Une fois votre séance bien préparée, mettez vous à cheval!

Commencez toujours par une bonne détente, 10 minutes d’échauffement minimum. Ensuite, selon votre stade d’évolution vers votre objectif final, vérifiez les pré-requis, c’est à dire assurez vous que le travail effectué la séance précédente sur ce même thème à bien été compris et enregistré par vous comme par votre cheval avant d’aller plus loin.

Vous pourrez passer au corps de la séance. Il comprendra entre 2 et 4 exercices variés qui vous rapprocheront progressivement de votre objectif terminal. N’hésitez pas à les répéter de nombreuses fois, en terminant sur un passage propre, c’est ainsi que le cheval acquerra des automatismes et pourra évoluer.

Si la séance de travail monté ne se passe pas comme prévu…

En cas d’échec, de blocage, ne vous énervez pas et surtout ne vous entêtez pas à vouloir réussir à tout prix; c’est là que vous risquez de « planter » votre cheval. Revenez en arrière, reprenez l’exercice précédent, revoyez vos aspirations à la baisse (hauteur de l’obstacle, largeur du couloir…) et allez y calmement en encourageant votre cheval jusqu’à sentir le moment où il réussit l’exercice demandé. Félicitez le, consolidez la base, avant d’aller à nouveau plus loin lors d’une séance future.

Conclusion de la séance de travail

De la même manière, surtout lorsque le cheval réussi facilement les exercices demandés, n’allez pas trop loin, ne laissez pas la séance s’éterniser. Il saute parfaitement ses 1m20? Parfait, laissez le se reposer, pas besoin de le refaire 50 fois pour le plaisir et de sauter pendant 2h jusqu’à l’en dégoûter! Sachez le laisser sur quelque chose de bien et terminez la séance par un retour au calme avant de lui offrir les soins et le repos qu’il a mérité.

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.