Le hackamore : Présentation et conseils d’utilisation

le hackamore
le hackamore

Parmi les nombreuses embouchures qui existent, il y en a justement qui ne vont pas dans la bouche! Parmi elles, le hackamore est un des plus connus. A branches longues ou à branches courtes, il est une alternative intéressante pour remplacer ou suppléer un mors dans la bouche. Très utilisé par les cavaliers randonneurs et maintenant également en CSO, il est néanmoins à manipuler avec certaines précautions.

Présentation du hackamore

Agissant sur le bout du cartilage du chanfrein, le hackamore présente un double avantage: aucune tension dans la bouche, indispensable pour conserver une bouche sensible lorsqu’on en a besoin, ou préserver une bouche blessée, et en même temps un système pouvant être très efficace si besoin est, à prendre en compte pour des chevaux manquant de frein notamment.hackamore

Le hackamore à branches longues est plus dur que celui à branches courtes. Ce dernier peut être utilisé plus facilement sur des chevaux très sensibles ou très réactifs à la tension, et même se conduire comme un mors de filet avec une rêne dans chaque main.

Mise en place du hackamore

La muserolle du hackamore se règle juste au-dessus des naseaux, sans gêner la respiration du cheval, et la gourmette comme toujours de manière à ce que les branches en tension forment un angle de 45° avec la bouche. Il faut utiliser des rênes assez longues, au moins 3 mètres, pour que ce soit confortable; pour ma part je conseille des rênes western en cuir de qualité.

Utiliser correctement le hackamore

Le hackamore s’utilise avec une main très légère, sur des rênes longues la plupart du temps, et se conduit en général avec les 2 rênes dans une main. Tant que le cheval est en avant, la main qui tient les rênes doit être posée. Pour tourner on agit en rêne d’appui, la main toujours devant pour ne pas tirer en même temps. Pour freiner, agir délicatement en reculant la main vers son nombril et en relâchant la tension d’un coup dès que le cheval a compris l’ordre.

Comment fonctionne le hackamore?

HACKAMORE BRANCHES COURTES

L’action des rênes va faire basculer les branches vers l’arrière, agissant comme un levier sur la muserolle qui, limitée par l’action de la gourmette, vient comprimer le nez du cheval. Le hackamore a un effet abaisseur, proche de l’action d’une bride. Mal réglé ou mal utilisé le hackamore peut être très dur, voire créer des lésions irrémédiables au cheval. Il est donc à mettre entre les mains de cavaliers avertis, ou pour le moins bien encadrés. Il vaut mieux éviter de l’utiliser sur des chevaux présentant de grosses défenses à la monte ou sur des jeunes chevaux encore peu respectueux des ordres de leur cavalier.

Mon avis pro pour l’emploi du hackamore

Pour ma part je conseille d’alterner pour le travail du cheval entre hackamore et mors plus traditionnel. Par exemple, utilisez le hackamore sur les balades et randonnées ou pour des disciplines comme le CSO, les jeux western ou les pony-games; pour le travail plus classique type dressage, utilisez un mors traditionnel adapté à votre compagnon afin d’avoir une équitation un peu plus fine, difficile avec le hackamore, et de pouvoir placer son cheval et travailler plus précisément son dos. Il faut en effet éviter d’avoir un cheval qui travaille en creusant le dos à cause du hackamore.

Astuce pratique

Avec un hackamore le cheval a tendance à souvent marcher sur ses rênes lorsqu’il broute, aussi j’accroche les rênes au hackamore avec des mousquetons mexicains, ainsi lorsqu’il marche dessus c’est le mousqueton qui aura tendance à casser en premier et non le cuir de la rêne. Mieux vaut changer un mousqueton de quelques euros qu’une paire de rênes à 60€!

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.