Chevaux, équipés pour l’hiver

Chevaux équipés pour l'hiver
Chevaux équipés pour l’hiver

Après l’équipement du cavalier pour faire face à l’hiver, voyons comment protéger son compagnon. Car bien que naturellement équipé pour le froid, un cheval peut, suivant sa nature et l’utilisation que l’on en fait, souffrir au cours de l’hiver, voire même tomber malade ou subir d’autres problèmes liés à l’humidité et au froid.

Adapter les protections à la situation du cheval

Etre attentif à l’environnement de l’équidé

En effet si un cheval rustique peut aisément passer l’hiver dehors sans aucune aide particulière, un cheval plus délicat, tondu, logé en boxe, ou autre cas de figure, demandera une attention particulière afin de passer la saison froide dans le plus grand confort.

A l’écurie ou au paddock,protégez chevaux-equip-hiver-2-3le du froid avec une couverture, à choisir en fonction du lieu de vie du cheval et de la température extérieure. Il vous faudra sélectionner une forme adaptée, une épaisseur et une résistance à la pluie permettant d’offrir le confort idéal à votre cheval.

L’idéal lorsque le cheval vit dehors reste de le prémunir des courants d’air en lui fournissant un abri contre les vents dominants, et de lui donner du foin à volonté pour qu’il puisse se réchauffer grâce à l’activité de son système digestif. Au boxe, sa litière devra être épaisse et bien entretenue, avec un bon gâteau pour l’isoler du froid et de l’humidité du sol. Dans des zones très froides et pour des chevaux fragiles on peut même installer un chauffage.

Des soins à apporter au cheval

chevaux-equip-hiver-2-2Prévoyez du goudron de Norvège ou de l’huile de cade pour isoler ses pieds de l’humidité afin d’éviter le pourrissement de la corne; à utiliser 2 à 3 fois par semaine pour un cheval vivant en extérieur, un peu moins pour un cheval au boxe. Cela limitera également les risques de déferrage dus au ramollissement de la paroi, surtout s’il vit dehors.chevaux-equip-hiver-2-4

Pour le cheval au travail, vous pouvez le protéger pendant l’effort avec un couvre-rein, surtout s’il est tondu. S’il a transpiré après le travail couvrez le de suite avec une couverture sèchante afin de pomper un maximum de transpiration et de l’aider à sécher rapidement.

Ne changez pas trop brusquement les habitudes de l’animal

De manière générale, ne faites pas subir de brusques écarts de températures à votre compagnon. Évitez de sortir en extérieur un cheval vivant et travaillant tout l’hiver dans un lieu fermé et/ou chauffé. Pareillement, n’enfermez pas un cheval vivant jour et nuit dehors, il en souffrira tout autant.

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.