Notions sur le rôle de la ferrure

le rôle de la ferrure
le rôle de la ferrure

Lorsqu’un cheval est utilisé par l’homme, la corne de ses pieds s’use trop vite et risque de s’abîmer, ce qui blesserait le cheval et empêcherait son utilisation. Si le premier fer à clous date du IXème siècle, l’homme a de tous temps cherché à protéger les sabots de sa monture par différents moyens. Aujourd’hui, une bande de métal, forgée en U par le maréchal-ferrant, est clouée sous le pied du cheval.

Expliquer le rôle de l’entretien des pieds et de la ferrure

Le maréchal-ferrant:

Le rôle du maréchal-ferrant
Le rôle du maréchal-ferrant

La corne du pied du cheval pousse d’environ 1 cm par mois. A chaque changement de fer, soit environ tous les 35 à 60 jours, le maréchal-ferrant doit donc enlever l’ancien fer, parer le pied (couper la corne en surplus), forger le nouveau fer puis ferrer le cheval de neuf.

Le rôle du maréchal-ferrant est très important car, chaque cheval étant différent,  il doit savoir adapter chaque fer, respecter les aplombs du cheval, compenser d’éventuels défauts d’aplombs, voire parfois forger des fers orthopédiques en fonction de certaines pathologies qui déformeraient le pied du cheval. Et comme dit l’adage, « pas de pied, pas de cheval ».

Le fer:

les différentes parties du fer à cheval
les différentes parties du fer à cheval

Le fer est la plupart du temps en acier; mais dans certains cas il peut être en aluminium ou autres métaux ou même en plastique. De nos jours les maréchaux-ferrants forgent rarement complètement le fer, de nombreux fabricants proposent des fers déjà formés. Le fer est choisi par le maréchal-ferrant en fonction de la taille du pied (pointure), des aplombs et défauts d’allure du cheval, de la manière dont il se déplace ainsi que du travail qu’il fait.

Le fer est composé de deux branches, externe et interne, sur lesquelles on distingue la rive interne et la rive externe. La distance entre les deux rives est appelée la couverture. Au niveau de l’éponge de chaque branche on peut faire percer des mortaises sur lesquelles on pourra visser des crampons, ou encore placer des cônes en tungstène pour éviter au cheval de glisser sur certains types de sol.

La face supérieure du fer est en contact avec le sabot, la face inférieure est en contact avec le sol. Sur la face inférieure, les étampures reçoivent les têtes de clous; on dit que la branche du fer est étampée à gras lorsque les étampures sont loin de la rive externe, à l’inverse elle est étampée à maigre lorsque les étampures sont loin de la rive interne.

Le fer antérieur, plus arrondi, comporte un pinçon, triangle de métal remontant en pince pour limiter la glisse du pied sur le fer; le fer postérieur, plus ovale, compte 2 pinçons en mamelle.

détail d'un clou du fer à cheval
détail d’un clou du fer à cheval

Les fers droit et gauche se distinguent par de légères différences: branche externe plus arrondie, plus longue et étampée plus à gras que la branche interne. Souvent le fabricant indique la pointure du fer en éponge, sur la branche externe du fer.

Les clous sont plantés dans l’épaisseur de la corne, le grain d’orge permettant de faire dévier le clou pour en faire ressortir la pointe sur le coté du sabot. La pointe du clou est coupée et le morceau qui dépasse est rabattu contre la corne et forme le rivet.

Rôle du fer à cheval:

Le fer est conçu pour ne pas gêner le cheval et conserver au pied son élasticité et son rôle d’amortissement. Il va limiter l’usure prématurée de la corne due à l’utilisation du cheval, éviter les chocs et blessures sur le sol et bien souvent il permettra de compenser les mauvais aplombs du cheval, de lui éviter certaines douleurs ou d’optimiser le fonctionnement du pied lorsqu’il travaille.

A cheval pied nu?

Aujourd’hui, il est d’actualité de revenir au cheval « pied nu », monté et travaillé sans être ferré. Il est dit que cela est meilleur pour le cheval, tant pour la qualité de sa corne que pour son dos et ses déplacements. Pour ma part je n’ai jamais travaillé avec des chevaux pieds nus. Je pense toutefois que cela n’est possible que dans certains cas, notamment en fonction de la qualité de pied du cheval, de la qualité des sols, du type de travail effectué et de son intensité.

Published by

Julie

Monitrice depuis 2007, cavalière depuis 1995, je fais vivre ce blog en vous apportant de mon vécu et de mon expérience, personnelle et professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.